La Musique de Disney - Un Héritage en Chansons

Les cinéastes que j'admire le plus ont toute leur confiance dans les raconteurs d'histoires, même quand leurs histoires sont farfelues.

"Les Indestructibles" est totalement farfelu, et il réclame le genre de musique assurée, excitante, presque vantarde qui vous fait sourire aux dangers hors du commun auxquels font face nos héros, sans sacrifier l'émotion et un sentiment de péril véritable.

Après avoir vécu avec l'idée des "Indestructibles" depuis de nombreuses années, quand j'ai compris qu'il était temps de s'y pencher sérieusement, je commençai à raconter brièvement l'histoire aux personnes que je voulais qu'ils m'aident à l'apporter à être, le noyau de la future équipe créative du film.

Et lors de tous mes premiers pitches, je jouai de la musique pour m'aider.

La musique que je jouais était le genre que j'avais toujours entendu dans mon esprit quand je pensais le film, un certain son qui a toujours semblé accompagner les meilleures aventures de films et de téléfilms du début au milieu des années soixante ; des histoires de super-héros et de super espions, des missions périlleuses et des intrigues internationales.

C'était le son que je voulais : ample, audacieux, jazzy et jouée par un grand orchestre avec des océans de cuivres, une musique qui aurait la taille et l'amplitude émotionnelle des traditionnelles musiques de film symphoniques, mais filtrée à travers le cool du jazz et l'explosive simplicité du rock.

J'ai eu du mal à trouver un compositeur qui ferait honneur à ce son sans se sentir emprisonné par lui...

... Jusqu'à ce que je rencontre Michael Giacchino.

Michael a écrit une belle musique dans un large éventail de styles pour la télévision et les jeux-vidéo, mais il n'avait jamais eu l'opportunité de composer la musique d'un film avant "Les Indestructibles". Comme beaucoup de personnages du film, ses capacités avaient été cruellement sous-estimées, comme vous le verrez dans le film et l'entendrez dans ce CD.

Aidé par une incommensurable équipe : du talentueux chef d'orchestre/orchestrateur Tim Simonec, du légendaire ingénieur Dan Wallin et d'un groupe de musiciens doués, Michael Giacchino a créé une musique originale qui vous amène directement dans un grand film d'aventures des années soixante mais avec un son tout nouveau.

Je l'adore. A ces oreilles ça sonne grand, drôle, sexy, dangereux, exotique, romantiques et le plus important...

Exactement comme "Les Indestructibles".

Brad Bird, scénariste/réalisateur "Les Indestructibles", 2004.


La salle s'assombrit, les rideaux se lèvent, le film commence, vous êtes un enfant, en train de regarder le grand écran et vous êtes complètement captivés. Ce sentiment simple, qui rappelle tant de souvenirs est au coeur de cet album.

Comme M. Indestructible, beaucoup qui écrivent de la musique de film de nos jours se souviennent, et rêvent des jours glorieux du cinéma hollywoodien de l'âge d'or qui dura des années trente aux années soixante quand de grands compositeurs de films, dont beaucoup sont des héros pour le jeune Michael Giacchino, écrivaient les thèmes et les musiques qui restent jusqu'à nos jours.

Quand Giacchino a reçu un coup de téléphone du réalisateur-scénariste Brad Bird (un an et un jour tout juste avant la sortie des "Indestructibles"), il comprit que le projet qu'on lui proposait lui permettrait de travailler comme ses héros le faisaient.

Les choses ont changé depuis ces "jours glorieux". La télévision a érodé une grande partie du public des cinémas après la guerre et au milieu des années cinquante, Hollywood essaie tout pour le reconquérir. On introduit les écrans plus larges, un son de meilleure qualité... et on expérimente un nouveau style de musique.

En quelques années, un style frais, économique qui jouait avec tout ce côté cool du jazz devint le son typique des années soixante, souvent dans des genres populaires comme des films d'espionnage et des comédies policières.

Comme Bird voulait une musique qui rappellerait au public cette période, "Les Indestructibles" était un film de superhéros et il y avait beaucoup d'idées différentes sur ce que pourrait être le son parfait du superhéros.

A suivre...