La Musique de Disney - Un Héritage en Chansons

Nous sommes en 2004 à la cérémonie de remise des Oscars. Le Monde de Nemo, le premier film sur lequel le compositeur Thomas Newman et moi-même avons travaillé ensemble, vient de recevoir l'Oscar du "Meilleur long métrage d'animation". Nous fêtons tous les deux cela au bar du théâtre en portant un toast. C'est à ce moment-là que je saisis l'opportunité de lui faire partager l'idée de mon prochain film. Je me souviens lui avoir dit "Il y a de la science fiction et la comédie musicale Hello, Dolly ! ". J'aurais parfaitement compris qu'il incline poliment d'un oui de la tête et qu'il ne réponde plus jamais à mes coups de téléphone après ça. Mais, Dieu le bénisse, il m'a répondu.

Pour les années suivant Le Monde de Nemo, Thomas et son éditeur, Bill Bernstein (dont le titre plus exact serait sa "conscience musicale") devraient se contenter comme recommandations musicales pour le film du pitch suivant : "Blah, blah, blah... space opera... Blah, blah, blah... des cordes foisonnantes... (répéter)".

Encore une fois, Tom aurait pu incliner poliment d'un oui de la tête et ne pas répondre à mes coups de téléphone. Il a cette façon de prendre tout ce que je dis que je veux et d'en faire exactement ce dont vous en avez besoin. Ainsi, la musique originale de Wall-E n'est pas qu'un simple space opera avec des cordes foisonnantes. C'est tellement plus. Et ça ne dérive de rien (je suis certain que c'était le but final de Tom tout au long du projet). Je l'ai dit avant et je le dirai encore, la musique de Tom est une pure vérité émotionnelle et c'est encore plus merveilleux à la seconde écoute. Il répondit : Dieu le bénisse.

Cette bande orignale du film contient tous mes "héros soniques" : Ben Burtt, Peter Gabriel et Thomas Newman. Lorsque Luke manie son sabre laser, lorsque un agneau met bas sur Broadway ou lorsque la liberté est acquise à Shawshank, tous ces moments ont laissé à mes oreilles il y a bien longtemps une empreinte indélibile. Leurs oeuvres ont constamment inspiré mon processus créatif. A tous ces artistes je dois beaucoup. J'attends encore de me réveiller de ce rêve que j'ai eu à collaborer avec eux trois sur cette simple petite histoire d'amour de deux robots appelé Wall-E.

Andrew Stanton, réalisateur.