La Musique de Disney - Un Héritage en Chansons

Note du Producteur

En plus de la sortie pour la toute première fois de la bande originale de L'Apprentie Sorcière en compact disc, nous avons également pu ajouter trois enregistrements de démo créant une brève incursion dans le processus créatif du film. Ce processus commença, de façon assez intéressante, avec un autre film magique. Alors que Walt essayait d'obtenir les droits d'adaptation pour Mary Poppins, il acheta les droits d'une histoire appelée "The Magic Bedknob" ("La Pomme de Lit Magique") comme projet de repli. Evidemment, Walt obtint les droits de Mary Poppins et le projet "Bedknob" fut mis de côté. Quelques années plus tard, le projet fut dépoussiéré et l'équipe créative qui nous donna Mary Poppins collabora à nouveau pour L'Apprentie Sorcière (en VO : Bedknobs and Broomsticks soit Pommes de Lit et Manches à Balai). Une autre connection avec Mary Poppins est la chanson "The Beautiful Briny" ("Dans le Bleu de la Mer"). Le concept de la chanson fut écrit à l'origine pour une séquence de Mary Poppins qui ne fut jamais tournée.

La première démo incluse ici est "Nobody's Problem". Malheureusement, la version finale de la chanson fut supprimée du film et ses pistes originales d'orchestre furent perdues. Les distributeurs initiaux du film demandèrent au studio de raccouricir le film et seulement 117 minutes sur près de 180 demeurèrent. La séquence "Nobody's Problem" en fit les frais. Cependant, la chanson fut enregistrée de nouveau quand le film a été récemment restauré dans sa version quasi d'origine. Dans ce cas, la pellicule tournée à l'époque existait encore mais les pistes audio (toutes sauf celles d'origine de la voix d'Angela Lansbury) ne purent être retrouvées, d'où le nouvel enregistrement. Une autre victime fut l'interprétation de David Tomlinson pour la chanson "With a Flair". Heureusement, tous les éléments de cette scène étaient encore disponibles et la séquence fut rajoutée au film. C'est avec ironie que dans une autre situation, la séquence coupée qui avait été à l'origine du processus de restauration avait le son mais le métrage filmé ne fut jamais retrouvé. Cette scène perdue accompagnait la chanson "A Step in the Right Direction". Toutes ces coupures intervinrent avant la première mondiale le 7 octobre 1971. Même si la plupart des gens n'ont jamais vu ces scènes, "With a Flair" et "A Step in the Right Direction" firent partie de la bande originale du film.

En allant maintenant plus loin dans les premières étapes de la production, notre seconde démo est "Solid Citizen" interprétée ici par Richard Sherman. Cette chanson fut pensée comme une chanson de type burlesque qu'Eglantine et compagnie interpréteraient comme une distraction pour aller de l'Etoile d'Atoroth jusqu'au roi Naboombu. Cependant, au fur et à mesure de l'avancement des travaux, cette séquence fut remplacée par un match de football. La troisième démo, une nouvelle fois interprétée par Richard Sherman, peut expliquer pourquoi Eglantine n'est pas une très bonne sorcière. C'est qu'elle n'avait pas "The Fundamental Element" : la haine. Eglantine Price est simplement trop gentille. Mais elle se met quand même en colère quand sa patrie est envahie et réussit à mobiliser une armée d'armures.

Randy Thornton
Producteur de la Restauration Digitale
8 juin 2002  

Trois jeunes enfants, que la deuxième guerre mondiale a rendus orphelins sont placés chez Eglantine Price, une femme tout ce qu'il y a de "comme il faut". Si ce n'est son goût pour la sorcellerie qu'elle entretient en suivant des cours par correspondance... Dans la lignée de Mary Poppins (1964), cette comédie musicale brille par sa fantaisie, ses admirables trucages, son avalanche de gags. Les studios Disney rivalisent une fois de plus en prouesses techniques en mêlant des acteurs en chair et en os avec des personnages de dessin animé. Le film a connu un énorme succès outre-Atlantique, et fut consacré en 1972 par un oscar pour ses effets spéciaux.
Sylvie Devilette / Philippe Blanchet

En 1971, cinq nouveaux films sont sortis. Le plus élaboré, L'Apprentie Sorcière narre l'histoire d'Eglantine Price, une vieille fille excentrique qui étudie la sorcellerie dans l'espoir de découvrir une formule magique qui permettrait de défaire les nazis et d'aider l'Angleterre à gagner la Seconde Guerre mondiale. Bien que le film bénéficia d'un budget conséquent et de fantastiques effets spéciaux, il n'eut pas le succès espéré au box-office. Il remporta néanmoins l'oscar des meilleurs effets visuels et fut nominé pour la meilleure direction artistique, la meilleure chanson (The Age of Not Believing ; L'Âge de vos Beaux Rêves composée par Richard M. et Robert B. Sherman), la meilleure musique originale (supervisée, arrangée et conduite par Irwin Kostal) et pour la meilleure conception des costumes.
Dave Smith / Steven Clark, Disney : the First 100 Years