La Musique de Disney - Un Héritage en Chansons

Melissa Etheridge, chanteuse/compositeur : Pour écrire une chanson, il faut être inspiré. On peut être inspiré par un tas de choses. Pour ce projet, j’ai été inspirée en restant assise dans ce bureau à regarder les dessins. Ils étaient tellement expressifs. Les artistes avaient déjà donné vie aux personnages.

Matt Walker, senior vice president music, Disney Toon Studios : Melissa a appelé en disant qu’elle avait une idée pour la chanson It Will Be Me (Tout Près d’Ici). Elle a demandé si on voulait l’écouter.

Jim Ballantine, producteur : Ca a été l’un des moments les plus émouvants de ma vie. Elle s’est assise et a chanté la chanson qui parlait de Nita qui accepte enfin les sentiments qu’elle ressent pour Kenai. Ca a fait pleurer tout le monde.

Melissa Etheridge, chanteuse/compositeur : En voyant le film, j’ai perçu que la trame était multiple et que ça s’adressait à tout le monde. Donc j’ai voulu refléter tout ça dans mes compositions. Un enfant qui écoute la chanson peut sentir la tristesse dans la guitare et il peut se dire : « C’est le moment où elle le quitte, mais elle n’a pas envie car elle l’aime ». Je voulais commencer en toute simplicité.

Matt Walker, senior vice president music, Disney Toon Studios : Voilà comment ça a débuté. Elle a composé la chanson en un mois. Et voilà, on avait notre chanson.

Susan Kirch, producteur, développement créatif, Disney Toon Studios : Elle était si emballée qu’elle voulait tout composer. On l’a écoutée. Elle a écrit la première chanson puis a accepté de tout chanter.

Melissa Etheridge, chanteuse/compositeur : Je tenais à chanter la première chanson. Ils ont bien voulu s’éloigner de la méthode traditionnelle. C’est une voix de femme, mais ça peut marcher pour tout le film.

Jim Ballantine, producteur : Melissa a composé une superbe chanson pour l’ouverture, Welcome to This Day (Viens Donc t’Amuser) pour nous rappeler l’histoire du premier film. Mais elle comporte aussi un message d’amour et d’entraide.

Benjamin Gluck, réalisateur : On faisait le story-board pendant que Melissa composait, c’était un vrai travail d’équipe pour arriver à savoir ce qu’on voulait montrer, et on envoyait à Melissa des images en disant : « Voilà ce qu’on veut dire ». C’était vraiment un échange.

Melissa Etheridge, chanteuse/compositeur : Je me suis sentie intégrée dans l’équipe et je savais que ma mission était de faire avancer l’histoire avec une musique qui transmet le bagage émotionnel de la scène.

Jim Ballantine, producteur : On a fini par mettre les chansons sur les ébauches et tout a pris forme. « Et ça ? On pourrait peut-être essayer ? » Les artistes se sont mis à dessiner parce qu’elle les avait inspirés avec ses chansons.

Steven Gizicki, superviseur de la musique : A plusieurs reprises, les chansons ont influencé le film. Dans Feels Like Home (Comme Seul au Monde) composée par Matthew Gerrard et Robbie Nevil, la séquence d’origine était très simple. Mais la chanson a été modifiée pour devenir encore plus belle, et les images en ont fait l’écho. Au départ, on avait une scène intimiste et à la fin, une scène grandiose. C’était un exemple parfait de la complémentarité chansons-images.

Josh Kelley, chanteur : Quand j’ai entendu cette chanson, j’avais trop hâte de l’orchestrer. Quand j’ai écouté les paroles, j’ai compris que ça parlait d’espoir. C’est quand on pense avoir fait le tour de la question qu’on se rend compte qu’on apprend des nouvelles choses chaque jour.

Steven Gizicki, superviseur de la musique : On voulait que ce soit un duo. C’est la scène où Kenai et Nita s’unissent par l’esprit. Ils s’ouvrent l’un à l’autre et se découvrent. Donc il fallait faire un duo homme-femme.

Josh Kelley, chanteur : Je regardais le film avec mon manager, je l’ai regardée et elle était complètement prise par l’histoire. Lorsqu’on est arrivé au passage où elle ne comprend plus l’ours qui parle… Je me suis mis à pleurer. J’avais peur qu’elle me voie pleurer.

Melissa Etheridge, chanteuse/compositeur : Josh Kelley est avant tout un artiste bourré de talent. Bourré de talent. Il m’a vraiment impressionnée.

Josh Kelley, chanteur : J’ai adoré chanter avec Melissa car je trouve que nos voix se mélangent vraiment bien. Mais aussi parce que c’est un pro qui donne tout ce qu’elle a.

Matt Walker, senior vice president music, Disney Toon Studios : Les chansons ont un impact. Surtout les chansons qu’on a sur ce projet. Quand une chanson est magnifique et prenante, elle peut vraiment influencer le reste de la composition.

Mary E. Locatell, directeur artistique / réalisateur associé : Il y a la trame Kenai-Koda qu’on entend dans la mélodie, la trame Kenai-Nita qu’il y a dans les autres mélodies. On a joué avec les mélodies que Melissa a trouvées.

Dave Metzger, compositeur de la musique du film : Quand j’ai appris que j’allais participer au projet avec Melissa, je suis allé acheter tous ses CD, pour me familiariser avec son style.

Melissa Etheridge, chanteuse/compositeur : M’en parlez pas. Quand je vois le film, je pleure. J’étais dans le studio et j’écoutais les reprises de la fin, et ils ont joué le moment où… Quand elle monte en femme et qu’elle redescend en ours, l’orchestre a pris Welcome to This Day (Viens Donc t’Amuser). Et ça m’a… Je n’avais jamais entendu ma musique jouée par un orchestre. J’étais soufflée.

Dave Metzger, compositeur de la musique du film : Tout le projet s’est déroulé comme dans un rêve. On sentait que c’était unique.

Josh Kelley, chanteur : Savoir qu’on a fait partie de ce projet, c’est assez extraordinaire.

Melissa Etheridge, chanteuse/compositeur : Ce qui compte, c’est de voir le produit fini. Quand on entend sa propre voix, on voit les effets crescendo, l’oiseau qui vole et l’ours qui gambade, quand on voit l’ensemble, c’est vraiment magique.