La Musique de Disney - Un Héritage en Chansons

Matt Walker : C’est la France du XVIIème siècle. On voulait recréer cette époque. Au niveau de la musique, on s’est dit : « Ni pop ni rock’n’roll, mais de la musique pseudo-classique ». On a donc pensé à un opéra. Mais vu la difficulté du chant lyrique, on a opté pour l’opérette.

Chris Otsuki : Donovan m’a passé un CD sur lequel il y avait des tas de morceaux. Il m’a dit : « Ecoute jusqu’au numéro 36. » C’était un morceau de tango. J’ai écouté jusqu’au morceau 37. C’était Habañera et je me suis dit : « C’est tordant. On doit en faire une chanson. » J’ai donc écrit des paroles, et il les a trouvées drôles. Cela les a incités à insérer plus de chansons drôles.

Matt Walker : Donald était un peu hésitant. Mais on lui a expliqué qu’un opéra, c’est des cris et des coins-coins qui virent à la crise d’hystérie, il était partant.